Articles tagged with: Marie-Madeleine

Visite de la Sainte Baume

Reportage au massif de la Sainte-Baume (Provence – Var), où Marie de Magdala termina sa vie.

Pour arriver à l’Hotellerie de la Sainte Baume, à Plan d’Aups, il faut faire des kilomètres de lacets en voiture avant d’arriver sur les hauteurs, sur ce plateau, au pied du massif de la Sainte Baume.
Baume, en provençal, signifie « grotte ».

Photo132cIl est possible de se faire héberger pour le gîte et le couvert chez les Dominicains pour un somme modique : les chambres y sont très simples, sans téléphone, sans télévision, sans accès Internet.

 

Photo134c

 

 

Bref, le lieu est calme, propice au recueillement et à la méditation pour qui veut y faire une retraite. L’accueil y est à la fois chaleureux tout en étant discret et respectueux.

 

 

 

 

 

Avec un peu de chance, il est possible de voir de la fenêtre de sa chambre, le massif de la Sainte Baume, et la grotte tout là-haut, juste en dessous du Saint Pilon, où se trouve la minuscule chapelle dédiée à Marie-Madeleine.
Photo307cAvec le zoom, on peut voir juste près de la grotte les locaux annexes du monastère. Photo306cPhoto139d

 

Mais avant d’aller tout en haut, on peut déjà se relier Marie-Madeleine, puisque le monastère est largement dédié à la Sainte. On ressent une grande dévotion pour elle, Marie-Madeleine y est omniprésente : Sculpture de Marie-Madeleine, avec son attribut, le flacon de parfum, avant d’entrer dans la chapelle de l’Hotellerie.

 

 

Photo147c

 

La Chapelle où ont lieu les offices des frères. Photo170cPhoto022c

 

La grotte est à 800 mètres de dénivelé, il faut traverser la forêt de la Sainte Baume pour la rejoindre. Photo019c Marie-Madeleine sait se faire désirer, on n’atteint pas le sommet si facilement. Pas possible d’y aller en voiture. C’est 50 minutes de marche annoncée par le chemin le plus facile d’accès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par le chemin des Roys, (où les rois venaient en pélerinage, dont Brigitte de Suède, Catherine de Sienne…) une fois qu’on arrive à la Source de Nans, c’est bon signe, on est proche de l’arrivée. Photo024c Photo025c Les dernières marches, avant d’arriver à la grotte Photo030c L’entrée de la grotte sur le parvis Photo052cPhoto193c Face à l’entrée de la grotte une superbe piéta surplombant la vallée, sous un arbre, dont on se demande comment il a pu pousser là…

 

 

Sur la parvis de la grotte, on peut voir l’Hotellerie tout en bas.

 

Photo044c

Photo067c

Entrée dans la grotte, là où vécu Marie-Madeleine, les 30 dernières années de sa vie. Le lieu est aménagé pour les Offices, dont la messe quotidienne à 11 heures. L’idéal est de s’y rendre tôt le matin, une heure avant la messe. Il y a peu de monde. On peut mieux y ressentir l’ambiance du lieu, dans son silence…

 

Photo209c

Photo194c

L’autel, avec Marie-Madeleine priant au pied de la croix. Sur la gauche, la Vierge et l’Enfant, l’Archange Saint-Michel ; et Marie-Madeleine

 

 

 

 

 

La légende raconte que Photo200cMarie-Madeleine a invoqué l’aide de l’Archange Saint-Michel afin de faire partir le dragon, la « Tarasque » qui habitait le lieu, quand Marie-Madeleine est arrivée dans la grotte. Il aurait été chassé, et se serait replié là où se trouvait sa soeur Marthe. Marthe a pu mater le dragon, délivrant la ville de ce démon, qui a pris le nom de Tarascon…

 

 

 

 

 

Sur la droite, une sculpture de Marie-Madeleine, élevée par les anges dit-on, sept fois par jour, tout en haut jusqu’au Saint Pilon. Photo089c

Tout près, on peut voir un reliquaire contenant un tibia et une mèche de cheveu de Marie-Madeleine Photo092c

Photo180c

En montant, à droite de l’autel, on découvre une sculpture de Marie-Madeleine, mystique contemplative… Peu de gens osent monter derrière l’autel pour la voir… Il y a un autre lieu de recueillement en contre bas, on descend des marches, il y fait plus froid. On entend l’eau qui y tombe goutte par goutte, longuement. Il faut se couvrir, dans la grotte, il fait une température constante de 12°. On peut s’y recueillir et méditer en se reliant à Marie-Madeleine, la contempler, elle qui aussi était une contemplative. En fermant les yeux, on vit le silence, rythmé par ce goutte à goutte perpétuel, si lent… C’est un moment idéal pour faire un bilan de sa vie, et interroger intérieurement Marie-Madeleine, qui a habité ce lieu si longtemps, lui demander un conseil, un signe pour nous aider dans notre destinée…

Soudain, tel un message spécial, le goutte à goutte s’amplifie et une source se met à couler.
Puis s’arrête de nouveau, pour redevenir un goutte à goutte, normal, perpétuel…
Silence… Méditatif…. Photo101c

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de sortir de la grotte, un coup d’oeil sur les vitraux, qui relatent les principales scènes de la vie de Marie-Madeleine en présence du Christ.
Ces vitraux ont été réalisés par des Compagnons du Devoir dans les années ’80.
Les compagnons finissent leur tour de France à la Sainte Baume…

1ère onction de Marie Madeleine qui répand son parfum sur les pieds du Christ Photo079c

2ème onction Photo080c

Marie-Madeleine assistant à la résurrection de son frère Lazare Photo081c

3ème onction, Marie-Madeleine oint la tête du Christ de nard pur Photo083c

Au pied de la Croix, Marie-Madeleine recueille le sang du Christ dans son vase Photo084C

Noli me tangere : Marie-Madeleine, premier témoin du Christ ressuscité Photo085c

Au fronton, il est écrit : « jusqu’à la fin des temps, on dira ce qu’elle a fait » Photo082c

 

Photo247c

Après avoir pris une boisson chaude pour se réchauffer dans « l’abri des pélerins », on peut ensuite monter au Saint Pilon, sur la crête du massif de la Sainte Baume. Plus de 1000 mètres de dénivelé. Le but est d’atteindre la toute petite chapelle, tout en haut de la montagne, que l’on voit d’en bas, de l’hotellerie, si petite.

Le chemin est un peu difficile, il faut être bien chaussé, ça glisse sur la caillasse. Il n’y a que de la roche, pratiquement plus de chemin. Un bâton de pélerin est utile pour se retenir et ne pas chuter tant dans les montées que dans les descentes…

Une fois en haut, il y a un vent très fort. On peut contempler les vallées à 360° tout autour de soi jusqu’à la mer… C’est vertigineux, la vue est splendide, imprenable. Cela vaut la peine de faire l’effort de monter. Photo249c Photo215c

 

Photo228c

 

Voici la petite chapelle tout en haut sur la crête de la Sainte Baume, que l’on voit d’en bas La chapelle du Saint Pilon est évidemment dédiée à Marie-Madeleine, c’est là, dit-on qu’elle était élevée au ciel sept fois par jour par les anges, pour rejoindre son Bien-Aimé…

 

Photo232c

La vue de l’intérieur de la chapelle

Photo235c Il est déjà temps de redescendre.

 

Ensuite, direction Saint Maximin à 15km environ dans la vallée… autre fief dédié à Marie-Madeleine, puisque c’est là qu’elle mourut, en présence de Saint Maximin.

 

Photo261c

Le parvis de la Basilique de Saint Maximin, une construction simple et massive, on sent qu’elle a été faite avec peu de moyen, sans le faste, mais dans l’humilité…

 

Photo269c

 

 

 

 

C’est samedi, il y a eu un mariage, la fête a lieu sur le parvis, c’est un mariage provençal avec des musiciens et des danses folkloriques, l’ambiance à l’extérieur est à la joie !

 

 

 

 

 

 

Photo270c

Portail de la Basilique Photo271c

Entrée dans la Basilique

Photo294c

Retable de la Passion Photo279c

Détail – Marie-Madeleine au pied de la Croix Photo277c Descente dans la Crypte de la Basilique de Saint-Maximin

 

C’est la semaine de la fête de Marie-Madeleine, dont les couleurs sont le Rouge et l’Or Photo302c Photo287c Photo285c

 

Photo176c

 

 

Au revoir, Marie-Madeleine, que ton esprit et ton amour pur reposent en la Sainte Baume et la protègent…

© Rosa Lise

Visite de Vézelay

Un haut lieu spirituel situé en Bourgogne et dédié à Marie-Madeleine

Croix Montjoie à Vézelay

Croix Montjoie à Vézelay

Vézelay, haut lieu de la chrétienté depuis le moyen âge, très fréquentée en raison du culte des reliques de Marie-Madeleine, devient un point de ralliement du pèlerinage de saint Jacques de Compostelle (Espagne).

En 1146, Saint Bernard y prêche la seconde croisade. Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion s’y donnent rendez-vous pour la 3ème croisade en 1190. En 1217, le premier couvent franciscain s’y installe à l’endroit même où fut prêchée la seconde croisade. Le roi saint Louis aime venir se recueillir à Vézelay.

C’est au milieu du XIIème siècle que commence le déclin de Vézelay avec la découverte de nouvelles reliques de Marie Madeleine à saint Maximin. En 1537, l’abbaye est sécularisée et les moines remplacés par les chanoines. Au XVIème siècle, durant les guerres de religion, Vézelay est le théâtre de sérieux affrontements. La révolution n’épargne pas la ville et l’abbaye est vendue comme bien national en 1796.

Sauvée de la ruine et de l’oubli au 19ème siècle par l’architecte Viollet-le-Duc, la basilique demeure un chef d’œuvre incontesté de l’art roman. Dominant la vallée de la Cure, campée sur les contreforts du Morvan, la colline de Vézelay s’aperçoit de très loin comme si elle surgissait des champs et des vignobles.

Source : office de tourisme de VézelayOLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vue autour de Vézelay, à partir de ses hauteurs. OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les rues de Vézelay aux couleurs de l’automne (2007), autour de la basilique, avec des habitations au style très particulier. On a l’impression d’être dans un autre temps… P1010041c-2 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vezelay existait déjà en tant que lieu de culte déjà du temps des celtes, dont on peut retrouver tout près des vestiges aux « fontaines salées », qui est d’ailleurs devenu un site protégé. C’est aussi un culte au feminin et à la fécondité.
Ce lieu a probablement des énergies telluriques très puissantes. les bâtisseurs ne s’y sont pas trompés. Et ce n’est pas un hasard si Vezelay est le point de départ de 4 chemins de pèlerinage.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

Marie-Madeleine avec son attribut, le flacon de parfum, et à qui est dédiée la Basilique

 

solsticedhiverchapiteaujr4

 

 

Dans la basilique, 99 chapiteaux (haut des colonnes) sont décorés. On trouve aussi les signes du zodiaque sur le tympan

 

 

 

 

 

vezelay0001

 

Il y a de la magie au solstice d’hiver. Le soleil dans la crypte éclaire les reliques par un petit méat dans le mur. L’arrivée de la lumière dans l’édifice est différente selon les saisons en effet. Lors du solstice d’été, un chemin de lumière se crée en pointillé lumineux en plein milieu de la nef, comme pour aller vers le choeur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

vezelay_crypte

 

La crypte est le lieu le plus sacré et le plus propice au recueillement. Lieu de recueillement face aux reliques de Marie-Madeleine. L’ambiance y est particulière, elle à la fois simple, et chargée de dévotion.

 

crypte_marie_madeleineB
© Rosa Lise